• blog-nf
  • 6 Mai
    Matériaux bois

    2013 : les matériaux « tendances »

    Quoi de neuf du côté de nos meubles écolos ? Pour tout savoir sur les nouvelles tendances en termes de matériaux utilisés, nous avons interrogé Aude Renon, Consultante conception et matériaux à l’Innovathèque développée par l’Institut Technologique FCBA.

    Ces cinq dernières années, on a pu observer un grand retour du bois dans la conception de mobilier, utilisé de manière très brute. Le bois est un matériau sujet à de nombreuses innovations en termes de procédés de fabrication et de mise en forme, il peut être moulé, découpé, cintré…  Ce matériau est également de plus en plus utilisé sous forme de « bois-composite » (poudre de bois avec liant plastique de préférence biosourcé). Ainsi, le bois est présent partout dans l’habitat, du salon au bureau, en passant par le jardin.

     

    Plus surprenant en revanche, le retour du liège qui a acquis le statut de matériau contemporain, après avoir longtemps eu une connotation vieillotte. Le côté malléable et durable du liège en fait un matériau particulièrement attrayant pour les designers. On peut ainsi trouver des meubles intégrants une assise en liège aggloméré, un fauteuil revêtu d’un textile de liège…

     

    On observe également une tendance au couplage bois et textile où le textile a une vraie fonction, par exemple il sert de charnière ou alors il est utilisé pour ses propriétés acoustiques, ou tout simplement décoratives.

     

    Le rotin est aussi de retour. Il s’agit d’un matériau renouvelable qui avec des techniques de cintrage peut être travaillé de manière beaucoup plus contemporaine que ce que l’on connaissait jusqu’à présent.

     

    Enfin, le lin est fortement plébiscité, dans les textiles d’ameublement ou bien en fibre de renfort pour réaliser des coques composites pour des assises par exemple.

     

    Mais, on peut également citer des matériaux bio-sourcés plus inattendus comme :

    • les champignons : En associant champignons et divers déchets agricoles, cela permet d’obtenir une alternative écologique au calage en polystyrène utilisé dans les emballages.

    http://www.ecovativedesign.com/

    • le maïs : On en extrait de l’amidon permettant après transformation l’obtention d’un bioplastique nommé PLA (Polyacide Lactique)
    • La noix de coco : La fibre de noix de coco associée à du latex naturel permet d’obtenir un matériau à la fois résistant et élastique pour le garnissage des matelas ou des sièges domestiques ou automobiles. Le crin de cheval tout comme d’autres fibres animales peut aussi être utilisé comme la fibre de noix de coco.

    http://www.enkev.com/

    • La fibre de bananier : Les fibres issues des troncs de bananier en fin de vie constituent un déchet disponible pouvant être utilisé dans la confection de placage décoratif.

    http://www.fibandco.com/

     

    Si vous souhaitez en savoir plus et découvrir d’autres matériaux innovants, n’hésitez pas à consulter notre site  : http://www.innovathequectba.com/

     

    L’Innovathèque est véritablement un lieu d’échanges entre créateurs qui recherchent des informations sur les matériaux et industriels qui offrent et veulent faire connaître leurs produits. Dans ce cadre, nous organisons une exposition ALTER-ECO dont l’objectif est de valoriser  et faire connaître des alternatives matériaux pour éco-concevoir.

    Le catalogue du premier volet de l’exposition est également disponible.

    Lire la suite...
    29 Avr
    Meubles écolos

    Dans la jungle des logos, labels et marques… de l’ameublement ! Saison 3

    Marquage réglementaire, norme iso, vous commencez à devenir un vrai pro en termes de signes. C’est le moment de mieux comprendre les signes liés aux meubles.

     

    Leçon n°3, les signes liés aux meubles !

     

    Les logos ou déclarations écologiques concernent le produit, un de ses composants, son emballage, voire le tout. Ils renseignent sur un aspect environnemental précis, spécifique d’une étape du cycle de vie.
    Ils peuvent signifier aussi, que le souci de préserver l’environnement a été pris en compte pour les différents impacts et sur l’ensemble du cycle de vie du produit.

    Les écolabels officiels (NF Environnement et Ecolabel européen) sont conçus sur ce modèle.

    Aujourd’hui, zoom sur les logos présents sur les meubles ou l’emballage.

     

    On distingue :

    Le ruban de Möebius
    Le matériau est valorisable : il peut être recyclé, ou être incinéré.

     

    Pour les matières plastiques :
    les lettres identifient la nature du matériau et les numéros de savoir comment il est possible de le recycler.

     

    Le logo Eco-Emballages ne signifie pas que le produit sur lequel il est apposé sera recyclé !

    Il indique que l’entreprise verse une contribution à Eco-Emballages, une entreprise privée créée en 1992 pour aider financièrement les collectivités à développer le système de collecte sélective des emballages afin d’en permettre le recyclage.

     

    A la prochaine leçon, nous vous parlerons des certifications forestières.

     

    Lire la suite...
    22 Avr
    Capture

    Dans la jungle des logos, labels et marques… de l’ameublement ! Saison 2

    Dorénavant, vous savez tout sur le marquage réglementaire. Aujourd’hui, découvrons ensemble les signes liés à l’entreprise en tant que telle. Vous avez certainement entendu parler des normes Iso ou même de OHSAS mais de quoi s’agit-il précisément ?

     

    Leçon n°2, les signes liés à l’entreprise…

    Ces signes sont des démarches volontaires des entreprises visant une reconnaissance dans les relations avec leurs clients.

    La norme ISO 9001 est une norme internationale qui détaille les exigences auxquelles doit satisfaire le système de management de la qualité d’une entreprise. Une entreprise déclarée conforme à l’ISO 9001 a mis en place une politique de qualité, une démarche de satisfaction client qu’elle fait vivre et qui est contrôlée par un organisme tiers.

    La norme ISO 14001 est une norme qui prend en compte le management environnemental. Ce logo atteste que l’entreprise considère les impacts environnementaux mais ne garantit pas que le produit lui-même n’ait pas d’impact sur l’environnement.

    L’OHSAS 18001 (Occupational Health and Safety Assessment Series) est une spécification britannique qui définit les règles de gestion de la santé et de la sécurité dans le monde du travail. Il est l’un des référentiels le plus répandus à travers le monde.

    Dans une volonté de management intégré QSE (Qualité, Sécurité, Environnement), le référentiel OHSAS 18001 est entièrement compatible avec les référentiels ISO 9001 et ISO 14001.

    Lire la suite...
    15 Avr

    Rencontre avec Valérie Gourvès, directrice du Pôle Ameublement de l’Institut Technologique FCBA

    Pour en savoir plus sur la marque de certification NF Environnement Ameublement, Valérie Gourvès, Directrice du Pôle Ameublement de l’Institut Technologique FCBA répond à nos questions.

    Pourquoi choisir un meuble certifié NF Ameublement Environnement ? Qu’est-ce que cela apporte à un consommateur ?

    Avec NF Ameublement Environnement, le consommateur a la garantie que son meuble est un meuble de qualité, « secure » pour lui, et qu’en plus, il offre des avantages pour l’environnement, tout au long de la chaine de vie d’un produit. C’est très important pour un consommateur qui a la volonté de réduire son impact sur l’environnement. Pour qu’un meuble puisse obtenir cette marque de certification, il doit subir de nombreux tests effectués en laboratoire par l’Institut Technologique FCBA, organisme tiers indépendant mandaté par AFNOR.

    De plus, on peut vraiment parler de qualité constante. C’est un point très important. Cela signifie que le process de conception du meuble ne va pas dégrader autre chose. En clair, qu’en apportant un plus avec une réponse environnementale, cela ne va pas nuire à autre chose. L’exemple des détergents est très intéressant pour illustrer ce point. En effet, quand un consommateur achète un détergent labellisé vert, il pense adopter un bon geste pour l’environnement. Mais en fait, si vous observez certains produits, vous verrez qu’ils sont plus liquides qu’un détergent non labellisé et que l’ouverture du contenant est plus grande. Résultat, le consommateur en utilise plus qu’il ne faut et l’impact sur l’environnement est au final négatif.

    NF Environnement Ameublement, acheteurs publics ou privés et consommateurs en redemandent ! Explications.

    La démarche n’est pas la même s’il s’agit d’acheteur public ou privé ou d’un consommateur. En effet, côté acheteur public notamment, il y a une vraie influence du politique pour exiger des produits certifiés NF Environnement Ameublement ou équivalent. Aussi, presque tous les appels d’offres intègrent cette exigence.

    Pour un consommateur, c’est différent. Cela relève d’une démarche personnelle. On observe une vraie attente par rapport à cela mais, un produit certifié NF Environnement Ameublement est souvent un peu plus cher qu’un produit qui ne l’est pas. Ce que l’on peut dire, c’est qu’à prix égal, la plupart du temps la question ne se pose pas, le consommateur préfère un produit avec un impact limité sur l’environnement. Tout dépend de la capacité financière du consommateur.

    Comment les consommateurs peuvent-ils repérer un produit certifié NF Environnement Ameublement ?

    Il n’y a pas de visibilité de fait des meubles certifiés NF Environnement Ameublement. C’est le discours du vendeur ou le marketing du point de vente qui va permettre au consommateur de repérer un meuble certifié. Par exemple, le fabricant SALM (cuisines Schmidt) qui est très engagé dans la démarche forme spécifiquement ses commerciaux pour qu’ils puissent en parler à un consommateur. Mais le moyen le plus efficace reste de consulter la liste des produits sur le site internet de la marque : http://www.nf-environnement-ameublement.com/fr/

    Lire la suite...
    7 Avr
    SOFAME, spécialiste mobilier technique

    SOFAME, spécialiste en mobilier technique, s’engage dans la démarche NF Environnement Ameublement

    Monsieur Gislot, Directeur projets chez SOFAME, fabricant de mobilier industriel, nous explique son engagement dans  la démarche NF Environnement Ameublement.

     

    Nous sommes spécialistes en mobilier technique (postes de travail, établis, rangements, sièges, chariots, etc.) pour les industries.

     

    Nous avons des produits certifiés NF Environnement Ameublement, NF Technique, NF Santé et également NF Education, ce qui correspond à des types de marchés spécifiques. Pour nous, ces certifications sont un vrai plus dans nos réponses vis-à-vis d’un acheteur. C’est un gage de confiance.

     

    Nous avons ainsi récemment remporté un appel d’offres auprès de la société Thalès. La demande portait sur des établis recevant des ordinateurs avec une vraie problématique de passages de nombreux fluides. Nous avons pu répondre au cahier des charges au travers de notre gamme Labolog qui répondait à la demande et notamment à celle d’offrir un produit certifié NF Environnement Ameublement ou équivalent et NF Technique. Pour l’acheteur et les utilisateurs, c’est l’assurance d’un produit de qualité.

    Lire la suite...
    4 Avr
    Ecolabel européen bureau

    Bientôt, un écolabel européen dans le domaine du bureau !

    A suivre avec intérêt…

     

    La Fédération Européenne du Mobilier de Bureau (FEMB) a lancé il y a 2 ans environ une réflexion pour rédiger un référentiel européen d’un écolabel européen dans le domaine du bureau. La base du référentiel serait un mix entre la marque NF Environnement Ameublement et la marque américaine Level gérée par BIFMA (Business Institutional Furniture Manufacturers Association).

    Aujourd’hui, les travaux sont engagés à 80%. Une réunion organisée par la FEMB s’est tenue début avril et a permis de finaliser la partie technique du réferentiel.

    Un comité éditorial a été désigné pour travailler sur la rédaction du référentiel définitif.  Il devrait être publié en 2014 et les premiers produits certifiés devraient être sur le marché en 2015.

    Lire la suite...
    3 Avr
    jungle

    Dans la jungle des logos, labels et marques… de l’ameublement ! Saison 1

    Labels officiels, marquage réglementaire, sigles, logos, auto-déclarations, appellations… Comment s’y retrouver parmi tous ces signes ? est-ce qu’ils se valent tous ? et mes meubles écolos dans tout cela ? Suivez le guide !

     

    Leçon n°1, le marquage réglementaire…

     

    Ce terme un peu barbare signifie qu’il s’agit d’un texte législatif ou d’un décret, relevant de la DGCCRF (Direction Générale de la Consommation de la Concurrence de la Répression des Fraudes). On en retrouve notamment pour les articles de puériculture, les lits superposés, les transats et les articles de literie rembourrés. Le Législateur a la volonté de vous garantir la sécurité d’utilisation de vos meubles.

     

     

    Un exemple ?  Pour les lits superposés : « Le couchage en hauteur ne convient pas à des enfants de moins de 6 ans ».

     

    Pour que ces produits soient autorisés à la vente, ce marquage doit être apposé de façon visible et indélébile. Il est seulement informatif et ne concerne pas les caractéristiques techniques ou esthétiques des produits.

     

     

    Prochaine leçon, les signes liés à l’entreprise !

    Lire la suite...
    2 Avr
    salle de classe

    Le mobilier scolaire boude les nouvelles modes vestimentaires

    L’expression « user ses fonds de culotte », vous connaissez ? Aujourd’hui ce ne sont plus les fonds de culotte que les élèves usent sur les bancs de l’école, ce sont en revanche, les assises de sièges du mobilier scolaire !

     

    Alors qu’il y a quelques années les vêtements des jeunes étaient dépourvus de poches, les tendances de mode ont rapidement évolué pour laisser place à la fantaisie. Désormais, les jeans se parent de fermetures éclairs, de clous ou autres strass permettant aux jeunes de customiser leur arrière train. Et cela n’arrange en rien le mobilier scolaire…

     

    Il est de plus en plus fréquent que, peu de temps après avoir renouvelé à neuf le mobilier d’une salle de classe, certains sièges soient griffés, rayés, balafrés. On comptabilise actuellement près de deux chaises par salle abimées, et chaque mois, l’ampleur du phénomène augmente. Les étudiants occupent souvent la même place et marquent ainsi leur territoire de leur postérieur outillé !

     

    Malgré les nouvelles exigences repensées par la marque de certification NF Mobilier Education en matière de résistance à l’abrasion, à la rayure et au poinçonnement, les vernis des assises de sièges continueront de souffrir de ces parties métalliques.

     

    Attention ! Les jeunes ne sont pas les seuls à avoir été touchés par ce phénomène de mode… Le mobilier scolaire n’est pas le seul à souffir de cette tendance, le même constat a été réalisé dans des cafétérias pour adultes.

    Lire la suite...