2 Oct
Croissance marché du meuble

Nouveau départ pour le marché du meuble !

Cette information n’a certainement pas échappé aux intéressés du meuble… Le marché de l’ameublement repart de l’avant ! Aujourd’hui, le Blog NF Environnement Ameublement vous en dit un peu plus à ce sujet.

Une progression des ventes de 2% au 1er semestre 2015

L’année 2015 s’annonce positive pour les professionnels de l’ameublement !
Alors que le marché français de l’ameublement perdait de la vitesse depuis 4 ans, les ventes de canapés, cuisines, chambres, salle de bains et autres fauteuils sont reparties à la hausse. Selon les chiffres de la fédération des distributeurs (FNAEM) et celle des fabricants de meubles (UNIFA), les ventes auraient enregistré une progression de 2% lors du premier semestre 2015. En juin dernier, durant la période des soldes, l’activité aurait même atteint une hausse de 7%.

Cette reprise s’explique principalement par les efforts des spécialistes de la cuisine (SchmidtMobalpa, Ixina, Cuisine Plus…) pour reconquérir les clients. La stratégie adoptée : une offre en phase avec les modes de vie actuels et des produits au design élégant.

.

Les professionnels du secteur veulent poursuivre les efforts

Malgré des résultats 2015 encourageants, les fabricants et les distributeurs restent mobilisés. Rien d’étonnant lorsqu’on constate que l’ameublement ne compte pas moins de 125 000 salariés aujourd’hui en France.

A partir du 7 décembre, une campagne de promotion va être lancée sur le web par les enseignes (via FNAEM) avec des conseils en décoration. Les fabricants (UNIFA), quant à eux, ont apporté un fonds de soutien de 1 million d’euros à bpifrance dans le cadre d’un fonds de soutien à la filière bois-ameublement. Enfin, les professionnels vont demander une nouvelle fois au gouvernement, dans le cadre de la Loi de Finances, de débloquer de façon temporaire et plafonnée leur plan épargne logement (PEL) pour l’achat de meubles neufs. Jusqu’à présent le gouvernement y était défavorable. Selon eux, cela permettrait d’injecter jusqu’à 1 milliard d’euros d’achats en plus (soit 12 % du marché).

1 commentaire

Ecrire un commentaire

Nom :

Email :

Commentaire :